Canopée c'est quoi ?

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Canopée c'est qui ?

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Découvrez l'histoire de Canopée !

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

C’est quoi Canopée ?

Redéfinir un modèle de vie qui s’appuie sur la conscience de notre appartenance à un écosystème et sur la volonté de maîtriser l’impact des activités humaines sur notre environnement, pour préserver les équilibres aujourd’hui et demain.

L’épanouissement collectif est au centre des actions portées par Canopée et nourri par les aspirations individuelles de chacun , avec en ligne de fond l’éthique qui est la notre : le bien-être de tous les êtres humains,  le respect de l’environnement,  mais aussi la cohérence, la créativité et le partage  qui sont au centre de notre démarche !

« La transition est enthousiasmante, car il nous faut réinventer un monde sans énergies fossiles ! »

Notre association est pleinement engagée dans les démarches de Transition, pour limiter le bouleversement climatique et agir sans attendre.

Les économies d’énergie à tous les niveaux de la société constituent pour nous une priorité, un pouvoir d’agir à la portée de tous. Notre rayon d’action est local, en Aveyron, mais  nous soutenons des initiatives et luttes nationales, voire internationales.

Les articles

NOTRE EQUIPE !

C’est qui Canopée ?

L’équipe de Canopée est composée de bénévoles qui œuvrent chacun dans leur domaine…

PHOTO DE L’EQUIPE

Jean-François Boutonnet

Jean-François Boutonnet

Je m’intéresse plus particulièrement à la transition énergétique et en ce sens je fais la promotion du scénario Négawatt.
Je suis un pur produit aveyronnais, sur plusieurs générations.
J’aime la randonnée, le VTT, tout ce qui se passe dans la nature et la rencontre, on peut dire que je suis grégaire.
J’habite sur Rodez.
Ce que j’apprécie le plus dans Canopée c’est la diversité, l’écoute, le respect. Cet ensemble permet une grande ouverture d’idée et des échanges riches. Il permet également un travail pragmatique et efficace sur le terrain.

Jeanine et Pascal habitent sur l’Aubrac et ont assisté à la naissance de Canopée. Ils sont artisans et paysans en permaculture.

« Canopée, par ses échanges et ses rencontres,
nous rend intelligent et il y a du boulot ! »

Jeanine Ségonds & Pascal Devoille

Jeanine Ségonds & Pascal Devoille

Thierry Elhadjen

Thierry Elhadjen

Je m’implique dans différentes actions, famille à énergies positives, journées Natures de sensibilisation à la transition énergétique avec des maquettes, je prends beaucoup de plaisir à partager…
Je viens du sud Aveyron, je suis actuellement dans le Séveragais.
J’aime l’histoire, le bricolage, le cinéma, la lecture, le jardinage, et les randonnées.
Je covoiture autant que possible, ça permet de tchatcher. Je suis très branché solaire. Je fais également partie d’un groupement d’achat dans l’Est du département.
Je suis un salarié entrepreneur au sein d’une scoop. Une plus grande participation citoyenne sur des projets communs me tient beaucoup à cœur.
Je milite au sein de Canopée depuis peu, j’apprécie la capacité d’écoute du groupe, et le respect qui en découle.

Je vis en Aveyron depuis plus de trente ans, c’est ma terre d’adoption.
J’aime le cinéma, la lecture, le jardinage, les randonnées et la contemplation de la nature.
J’habite dans une maison en paille avec toilettes sèches et je fais partie d’un groupement d’achat.
Je milite au sein de Canopée depuis une dizaine d’années, j’apprécie le sérieux du travail engagé, la capacité de l’association à évoluer, l’ambiance du groupe, solidaire et décontractée. Je diffuse les informations et je fais du lien avec les adhérents.

Johanna Florent

Johanna Florent

Michel Jacquemin

Michel Jacquemin

Je vis dans le sud Aveyron, depuis plus de 35 ans,
J’aime la nature, les saisons, la vie simple.
J’habite une vielle maison de village que j’ai isolée et rénovée.
J’éco agis en mangeant les légumes de notre jardin, en roulant en vélo électrique + train, en achetant circuits courts, en limitant mes déchets, et en bricolant.
Je milite au sein de Canopée en essayant de développer les déplacements doux et le « covoiturage sur le pouce »

je suis née en Aveyron et après une échappée dans les montagnes des Alpes, je suis revenue il y a plus de 20 ans, dans cette belle région.
Depuis 2007 je suis adhérente et trésorière de l’association (ça c’est à cause de mon métier !).
Mon implication première dans l’association était une suite logique de mon intérêt pour tout ce qui est relatif au respect de la nature.
C’est dans la partie « économie d’énergie » dans l’habitat que l’association m’a apporté l’essentiel de mes connaissances.
La forme associative est la seule structure capable de nous donner l’information dont nous avons besoin, et Canopée en est l’exemple même.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

GANDHI

Lydie Marcantoine

Lydie Marcantoine

Félix Van Ditzhuijzen

Félix Van Ditzhuijzen

Je partage les options de Canopée sur la sobriété énergétique et les changements sociaux qui doivent obligatoirement s’ensuivre.
Je suis Néerlandais, formation d’électromécanicien en Angleterre, mais toute ma vie professionnelle s’est déroulée en France, toutefois davantage dans le social.
12 ans dans la région Parisienne et 15 ans à Lyon m’ont guéri définitivement de la vie en ville ce qui explique pourquoi j’habite maintenant dans un village de 550 habitants en m’impliquant localement dans différents projet écologique et économique.
Canopée me met en contact avec d’autres projets, d’importance territoriale, et notre dialogue, permanent, constructif et très jovial, me maintient en alerte (très bénéfique à mon âge …) pendant cette période de bouleversement touchant tant d’aspects de notre société.

NOTRE HISTOIRE

À la fin des années 90, une douzaine de personne se retrouve à la MJC d’ Onet le Château , animées par la volonté d’agir dans des domaines qui leur tenaient à cœur et qui, dans ces années là, ne faisaient guère débat :

la promotion de l’agriculture biologique , la construction écologique, les énergies renouvelables …

Nos premiers chantiers : Emploi partagé avec l’Association pour la Promotion de l’Agriculture Biologique en Aveyron (APABA) ; Visite d’une ferme très engagée dans l’autonomie énergétique ; Participation à une construction paille… à la mise en place d’un écohameau ; Stands à des foires écologiques (Alterna’Bio… ; Projet d’accompagnement de la chaufferie centrale aux noyaux, de Cransac et l’organisation parallèle avec les collèges du bassin ; Utilisation du tournesol ou de l’huile de friture pour faire tourner des moteurs

Rapidement , environ 300 adhérents nous accompagnent , avec beaucoup de bonne humeur et d’énergie ! La thématique du bouleversement du climat arrive en puissance ces années-là et ce débat devient prioritaire pour Canopée. De nombreuses réunions publiques sont organisées dans tout le département (projection du film d’AL GORE « Une vérité qui dérange »), alors que des voix contestent ce phénomène planétaire !

La cause en est maintenant reconnue par tous : nos consommations effrénées d’énergies fossiles sont responsables d’une transformation sans précédent de la biosphère, à un tel point que certains évoquent une nouvelle ère : l’anthropocène. Ce sont les plus vulnérables qui pâtiront le plus de la dérive climatique et de l’épuisement des énergies fossiles, l’économie sera fortement impactée.

Comment agir pour limiter le dérèglement climatique alors que cela paraît hors de notre portée ? Notre premier réflexe est de penser que l’industrie est essentiellement responsable des rejets de CO2, principal gaz provoquant le réchauffement .

Canopée, en 2009, lors d’une assemblée générale extraordinaire et mémorable, décide de faire évoluer l’objet de notre association : • la critique de la société de consommation , qui nous incite à dépenser toujours plus d’énergie fossile, est clairement affichée. • Nous nous engageons à faire de la sobriété énergétique une action prioritaire pour changer nos comportement et limiter notre empreinte carbone.

Tel est bien l’enjeu, car, individuellement et collectivement, nous pouvons en grande partie redevenir maître de notre avenir . Nous réfléchissons alors à des outils de compréhension pour appréhender quels sont les comportements qui influencent notre empreinte carbone. Un logiciel en ligne, www.calculateurcarbone.org , nous sera d’un grand secours pour visualiser les principaux postes qui, dans notre vie de tous les jours, participent aux dérives énergétiques.

Un groupe de travail planche sur la question et, très vite, apparaissent des solutions de remplacement aux consommations énergivores . Nous avons besoin d’un modèle alternatif, pour proposer des stratégies qui, au niveau de notre territoire, vont nous permettre collectivement de sortir des énergies fossiles et du nucléaire.

Le scénario Négawatt www.Negawatt.org , nous offre une expertise exemplaire et reconnue. Un gros travail d’appropriation de ce scénario est réalisé par les membres de notre équipe et de nombreux débats nous permettent de le faire connaître. Ce scénario démontre une chose essentielle : sans une volonté collective, ce sera l’échec et c’est toute la société qui doit se mettre en marche.

La citoyenneté, le collectif, va devenir un moteur pour notre association : • La synergie inter-associative des chantiers de l’utopie à Rodez en 2012 sera un grand succès populaire ! • Des élus de toute la France viennent témoigner de leur engagement et des actions mises en place, pour une démocratie participative dans leur territoire. : ce sera l’aboutissement du chantier « Inversons la campagne » en février 2014.

Ces thématiques sont devenues centrales, mais le temps passe, les échéances sont brèves, il nous faut tourner le dos aux énergie fossiles en quelques décennies ! L’aventure continue, les chantiers sont multiples et enthousiasmants, notre énergie ne faiblit pas !